Themen > Krieg und Frieden

EIN ANDERE PALÄSTINA IST NÖTIG!
Rede an der Palästina-Demo (französisch)
von Tobia Schnebli | 06.04.02.

Intervention à la manifestation pour la Palestine du 6.04.02 à Berne de Tobia Schnebli, participant à la mission civile suisse en Palestine (28.3. - 4.4. 2002) et membre du Groupe pour une Suisse sans armée.

Une autre Palestine est nécessaire,
Un autre monde est nécessaire!

Bonjour, je vous parle au nom du groupe de 30 internationalistes partis de Genève il y a 10 jours à l'appel du collectif urgence Palestine et qui vient de rentrer de Palestine. Un de nos camarades se trouve toujours dans le quartier général de l'autorité nationale palestinienne à Ramallah.

En 10 jours nous n'avons pas tout vu ni tout compris. Nous avons vu les scènes des attentats et les maisons et les rues où ont été tués les victimes civiles des deux côtés; nous avons vu les chars, les Apache et les F-16 de l'armée israélienne en action. Mais nous avons vu beaucoup et compris beaucoup plus de ce que nous montrent les télévisions ici:

  • Nous avons vu les humiliations et la brutalité quotidienne que vit la population palestinienne sous l'occupation de l'armée israélienne.
  • Nous avons vu la destruction méthodique des infrastructures civiles, économiques et sociales de la société palestinienne (à Ramallah l'armée ne bombarde pas seulement le quartier général d'Arafat et de la police palestinienne, mais elle détruit d'innombrables sièges d'ONG, des services sociaux, les infrastructures sanitaires, même le grand Théâtre de Ramallah a été détruit.
  • A Gaza, qui est une grande prison où sont renfermées 1,2 millions de personnes nous avons vu les cultures et les oliviers arrachés par les bulldozers de l'armée, les puits d'eau bouchés, les pêcheurs interdits d'accès à la mer, les ruines de la station de la télévision palestinienne et nous avons rencontré les ONG palestiniennes qui s'efforcent de soigner une société palestinienne au bord du gouffre.
  • Et même en Israël, dans ce désert du Néguev où l'armée suisse teste les bombes à fragmentation qu'elle produit avec l'armée israélienne, nous avons vu les champs de fourrage et les pâturages des pasteurs Bédouins, Arabes Israéliens, détruits par des désherbants chimiques pour les expulser de leurs terres.
  • A Jérusalem, Tel-Aviv et devant la prison militaire de Haïfa nous avons vu le courage des femmes en noir et des objecteurs et des insoumis Israéliens, des pacifistes de Ta'Ayuush (mot arabe = "vivre ensemble"), qui continuent leur lutte malgré la répression et malgré le fait que eux aussi sont parfois les victimes des attentats suicides.

Ce que nous avons vu en Palestine et en Israël, ce sont les conséquences de l'état de guerre permanent.

C'est une guerre permanente d'un système d'Apartheid qui par la répression militaire veut d'un côté maintenir toutes les richesses et les privilèges, et de l'autre écraser avec une arrogance et une violence brutale toute résistance et révolte des opprimés, de ceux et celles qui n'ont plus rien.

Nous avons été en Palestine parce que ce système d'Apartheid, avec son exploitation et sa répression brutale, est le même système que les puissants de ce monde, les George Bush, le capital financier, les Tony Blair et les multinationales, veulent appliquer partout dans le monde: en Amérique Latine, en Afrique, en Asie et faire de l'Europe et des pays riches une forteresse militarisée aux frontières fermées à tous ceux et celles qui cherchent ici de vivre une vie digne de ce nom.

Ce système est inacceptable et il ne pourra pas réussir.

En tant que mouvement pacifiste suisse, nous exigeons du Conseil fédéral l'arrêt immédiat de toute collaboration militaire de la Suisse avec l'armée et l'industrie militaire israélienne!

Nous nous sommes retrouvées en Palestine avec des centaines d'autres militant-e-s du mouvement contre la globalisation néolibérale du monde entier: des hommes et femmes du mouvement des travailleurs sans terre du Brésil, de via campesina, de la confédération paysanne avec José Bové, beaucoup d'italiens de Ya Basta, des centri sociali, des féministes de Rifondazione comunista et des Beati i costruttori di paceassociations chrétiennes. Ce sont les mêmes qui ont été à Seattle, à Porto Alegre, à Gênes et qui ont manifesté contre la guerre en Afghanistan.

Notre lutte ici est la même de celle de nos frères et soeurs en Palestine.

Ici dans les pays riches et aussi en Israël nous sommes encore une minorité à lutter contre ce système d'Apartheid global. Mais La résistance avec le coeur et la tête de nos frères et soeurs en Palestine nous donne la force pour continuer la lutte!

Une autre Palestine est nécessaire! Un autre monde est nécessaire!

VIVA VIVA PALESTINA !

Die Organisation urgence Palestine hat ihre Webseite unter www.urgencepalestine.ch.

Thema: Krieg und Frieden
Typ: Blog
Kategorien: Naher Osten

Share: