Blog


Deux nouvelles têtes à Zurich, un départ à Genève

En préparation à une année 2020 bien mouvementée, le secrétariat à Zurich a reçu des renforts sous la forme de deux secrétaires politiques, Nadia Kuhn et Laura Riget. À Genève, c’est de Jean Burgermeister que nous devons nous séparer. Par Lewin Lempert

Depuis début novembre, il y a du changement dans l’air au secrétariat du GSsA à Zurich : deux nouvelles secrétaires ont commencé leur travail. La vie quotidienne au bureau s’en est retrouvée quelque peu bouleversée, car l’infrastructure, ou, plus concrètement, les câbles emmêlés, ont dû être réarrangés. Dès que tout a été mis en ordre, le travail a commencé. La décision d’engager deux nouvelles personnes était très judicieuse, compte tenu de la charge de travail que représente le référendum sur les avions de combat. Tout le monde, nouvelles et ancien.ne.s secrétaires, s’est vite retrouvé bien occupé.e. Heureusement, Laura et Nadia disposent d’un important bagage en matière de campagnes politiques. Cela leur a permis de bien démarrer dès le début.

Les deux nouvelles, Laura et Nadia
Laura Riget est députée du PS au Grand Conseil tessinois, son canton d’origine. Elle travaille également depuis longtemps en tant que collaboratrice de Marina Carobbio et a déjà été en charge de nombreuses campagnes de votation auTessin.L’année passée, elle a effectué un stage à la Confédération. Nadia Kuhn, elle, se voit comme une activiste politique. Elle est très bien connectée au sein du mouvement de la grève du climat et de la grève des femmes*. En tant que co-présidente de la JS du canton de Zurich, elle a déjà pu amasser beaucoup d’expérience dans le domaine des campagnes politiques.Laura et Nadia s’intéressent toutes deux beaucoup pour l’engagement pacifiste du GSsA et ont hâte de contribuer aux grands projets qui s’annoncent. Voilà exactement ce dont nous avons besoin ! Ce n’est certainement pas le travail qui leur manquera, car le référendum sur les avions de combat n’est pas le seul projet politique imminent : le référendum sur le service civil approche également à grand pas. En outre, ces deux prochaines années, la population votera sur l’initiative contre le commerce de guerre et sur l’initiative correctrice. La motivation et l’expérience de nos deux nouvelles secrétaires seront décisives pour ces projets

Départ à Genève
Tandis que nous avons le plaisir d’accueillir deux nouvelles collaboratrices à Zurich, nous devons malheureusement dire au revoir à Jean du secrétariat de Genève. C’est avec beaucoup d’énergie que Jean a conseillé des gens qui ne supportaient plus l’armée ou qui voulaient faire le service civil à la place. Ce genre de travail fait partie intrinsèque de l’ADN du GSsA. Nous sommes donc d’autant plus triste que Jean doive partir, mais nous sommes certain.e.s qu’il trouvera beaucoup d’autres défis professionnels intéressants et qu’il continuera de faire partie du GSsA d’une façon ou d’une autre. Il ne nous reste plus qu’à dire : bienvenue aux nouvelles Nadia Kuhn et Laura Riget et au revoir Jean !