Blog


JEAN BATOU : « QUAND L’ESPRIT DE GENÈVE S’EMBRASE »

Aperçu du livre de Jean Batou publié aux éditions d’En Bas.

Dans quelles circonstances l’armée a-t-elle tiré sur une foule désarmée, à l’issue d’une manifestation antifasciste, le 9 novembre 1932, à Genève, faisant treize morts et une centaine de blessés ? Qui en a donné l’ordre et pourquoi ? S’est-il agi d’une formidable bavure ou d’un coup de force prémédité, même si toutes ses conséquences n’avaient pu être anticipées ?

Une analyse méticuleuse des faits et de leur contexte montre que la décision d’infliger une cinglante leçon au mouvement ouvrier genevois de Léon Nicole et Lucien Tronchet a été conçue par les éléments clés du patriciat et des milieux bancaires genevois, en collaboration avec la hiérarchie militaire et la droite fédérale. Ces acteurs en avaient évalué les risques, sans que cela ne les incite à reculer. Les provocations fascistes de l’Union Nationale n’ont donc joué qu’un rôle secondaire dans le faisceau de déterminations qui ont conduit au drame.

Comment est-il possible que durant la crise des années 30, aucun autre canton suisse, ni aucun autre pays démocratique stable, n’ait connu une explosion de violence comparable à celle de la Cité de Calvin, Rousseau et Dunant, siège de la SDN et de la Conférence du désarmement ?

C’est à cette question apparemment simple que ce livre tente d’apporter une réponse convaincante. Pour cela, il reconstitue les principaux réseaux d’acteurs et tente d’en révéler les stratégies.

Du nouveau sur le 9 novembre 1932. Une enquête historique qui n’a rien à envier à un roman noir.

Le site de l’éditeur