Blog


Les exportations de matériel de guerre prennent l’ascenseur

Au cours des 9 premiers mois de l’année 2019, les exportations d’armes ont augmenté de 60% par rapport à la même période de l’année précédente. Par Nadia Kuhn

De janvier à septembre 2018, la Suisse a exporté du matériel de guerre d’une valeur d’environ 300 millions. Pour cette même période un an plus tard, les chiffres ont grimpé pour atteindre presque 500 millions de francs. La Suisse a donc livré presque autant d’armes à l’étranger durant les neuf premiers mois de l’année 2019 que pendant toute l’année 2018 et plus qu’en 2015, 2016 et 2017.
La forte hausse constatée dans ce domaine est inquiétante car les armes ne sont pas un produit comme tous les autres. Elles sont produites pour tuer des êtres humains, autant que possible et aussi efficacement que possible. Les livraisons d’armes dans des pays que l’on peut qualifier de sûrs, comme c’est le cas pour les États-Unis sont également très problématiques. Citons par exemple la violence armée omniprésente et qui tue chaque année des milliers de personnes ou la destruction causée par la « guerre contre le terrorisme ». Malgré cela, le Seco a autorisé des exportations d’armes vers les États-Unis d’une valeur de 27 millions de francs.

Des armes pour la guerre au Yémen
Les livraisons vers des pays impliqués dans des conflits ou dans lesquels les droits humains sont systématiquement violés sont particulièrement scandaleuses. Des armes suisses d’une valeur de 1,2 millions ont par exemple été livrées à l’Arabie Saoudite et ce, malgré le rôle central que celle-ci joue dans la guerre au Yémen. D’autres acteurs qui participent à ce conflit ont reçu également des armes suisses, les Émirats arabes unis (pour env. 1 million de CHF) et le Bahreïn (5,5 millions de CHF). Une telle augmentation des exportations d’armes et les pratiques accommodantes du Seco en matière d’autorisations sont inadmissibles. Il serait temps que la Suisse essaie de mettre fin aux guerres et aux conflits de manière pacifique et non pas de les alimenter encore davantage.